Sie surfen mit einem veralteten Browser!

Es kann sein, dass Ihr Browser unsere Webseite nicht korrekt darstellen kann.
Um die Webseite optimal betrachten und nutzen zu können, sollten Sie einen aktuellen Browser nutzen.

La famille Fragnière

 

  • SANDRA:
    Le site donne l'impression d'une pharmacie en ligne sérieuse et digne de confiance et permet de commander en toute simplicité et discrétion. Après tout, quelle différence cela peut-il bien faire que le médecin me prescrive ces médicaments ou que je les commande directement sur Internet ?

    Pour les consommateurs, les médicaments fabriqués ou vendus illégalement peuvent avoir des conséquences désastreuses. Comme beaucoup d'autres, Sandra a commandé des somnifères sur Internet, mettant ainsi sa santé en danger. Les médicaments sont les produits les plus contrefaits au monde. Rien qu'en 2014, près de 100 000 sites Web illégaux de vente de médicaments ont été fermés pendant la semaine d'action internationale PANGEA.

    Conseil:

    Se procurer des médicaments via des sites illégaux de vente en ligne, c'est jouer à un jeu dangereux. Achetez toujours vos médicaments dans des points de vente officiels en Suisse comme les pharmacies, les drogueries ou les cabinets médicaux ! Jamais sur Internet !

    En savoir plus
  • DANIEL:
    Certes, ce n'est pas une véritable montre de marque. Mais honnêtement, je ne fais de tort à personne.

    Les produits de marque contrefaits vivent de la renommée des originaux. Sauf que les faussaires ne se soucient guère des conditions de travail ni des normes de qualité et de sécurité auxquelles se plient les fabricants d'originaux. En achetant une copie, Daniel porte préjudice aux personnes en Suisse qui gagnent leur vie en travaillant dans la recherche, le développement et la production.

    Conseil:

    N'achetez pas des copies si vous voulez éviter des ennuis avec les douanes suisses ! Offrez-vous une vraie montre de marque !

    En savoir plus
  • ALEX:
    Malheureusement, les logiciels n'étaient pas préinstallés sur l'ordinateur que je viens d'acheter. Alors je les ai simplement téléchargés sur la Toile pour m'épargner des frais supplémentaires.

    Qu'elles soient grandes ou petites, les entreprises informatiques développent des solutions créatives pour nous faciliter la vie au quotidien. Or développer une application prend parfois des années et a un prix. Un prix qu'Alex a refusé de payer en se procurant les logiciels de manière illégale.

    Conseil:

    L'innovation, la créativité et l'esprit pionnier contribuent au progrès. Jouez le jeu ! Achetez vos logiciels chez un revendeur officiel ou téléchargez-les à partir d'une source légale !

    En savoir plus
  • LÉA:
    Rien de tel que les boutiques en ligne pour dénicher de bonnes affaires. C'est le prix qui compte après tout.

    Le commerce en ligne est en pleine expansion. Malheureusement, il n'attire pas uniquement des gens honnêtes. Léa a certes quelques doutes lorsqu'elle découvre que le casque audio est vendu au tiers du prix de l'original sur un site de vente en ligne. Il est cependant difficile parfois de s'y retrouver avec toutes ces actions spéciales. De plus, payer un prix élevé ne donne pas la garantie d'acheter un original. Balayant ses doutes, Léa achète une copie de piètre qualité : le casque est bon à jeter au bout de quelques semaines.

    Conseil:

    Achetez des articles de marque uniquement dans des commerces et des sites de vente en ligne qui sont dignes de confiance ! Soyez de plus vigilants lorsque la soi-disant bonne affaire semble être trop intéressante pour être vraie !

    En savoir plus

Les Fragnière : une famille suisse sympathique et sans histoires. Mais le business que Sandra, Daniel, Alex et Léa soutiennent en achetant des contrefaçons fait de nombreuses victimes. En effet, partout dans le monde, les consommateurs et la société paient un lourd tribut à ce commerce illégal florissant : la vie de personnes est mise en danger, des œuvres sociales sont flouées, des acheteurs arnaqués et des emplois détruits. Les organisations criminelles qui fabriquent et vendent des contrefaçons encaissent des milliards de bénéfices. Selon des estimations prudentes de l'Organisation de coopération et de développement économiques, le commerce de biens contrefaits atteindrait 250 milliards de dollars par an. Les marges colossales que dégage ce trafic sont parfois plusieurs centaines de fois supérieures aux marges bénéficiaires générées par le trafic de drogues. L'ONUDC, le Bureau de Nations Unies contre la drogue et le crime, estime que les profits découlant de la vente de produits contrefaits servent à financer d'autres types d'activités illégales comme le trafic de drogues et la traite des êtres humains. Mais la contrefaçon constitue également un moyen relativement peu risqué de blanchir l'argent provenant de ces activités encore plus condamnables.

Ne trempez pas dans ces magouilles ! N'achetez que des originaux !